top of page
  • Photo du rédacteurHoussen Baidjibay

Créer son restaurant : se poser les bonnes questions avant de se lancer !

Dernière mise à jour : 10 avr. 2022



Ça y est, c’est décidé, vous souhaitez vous lancer dans le grand bain de l’entreprenariat. C’est une décision importante et qui va bouleverser votre quotidien et celui de vos proches.

L’ouverture de son restaurant est une décision qui doit être murement réfléchie pour éviter toute forme de désillusion plus tard.


Dans cet article, nous vous aidons à vous poser les bonnes questions afin que vous puissiez prendre le bon départ :


1. Suis-je suffisamment motivé ?

Bien que passionnant, la restauration est surtout un métier exigeant. Le restaurateur doit s’intéresser à la cuisine, bien sûr, mais aussi à tout ce qui a trait à la gestion, au commercial, au marketing, au digital etc. Il doit être en mesure de mobiliser son énergie pour élargir continuellement son champ de compétence sans laisser de côté ses obligations courantes.


L’envie et la motivation sont deux éléments clés dans la réussite du projet. Il y’a cette question que je poste souvent aux créateurs que je rencontre :


Pourquoi est-ce que vous souhaitez ouvrir un restaurant ?


Cette envie du créateur doit s’inscrire dans un véritable projet de vie. Il doit savoir qu’il s’engage dans une aventure intense mais elle doit aussi la passionner. Il doit être prêt à s’investir sans rechigner.



2. Suis-je bien entouré ?

Le soutien de votre entourage est un facteur déterminant dans la réussite de votre projet.

En effet, il ne faut pas se leurrer, vous traverserez très certainement des moments de doutes durant lesquelles votre entourage aura les rôles de conseil et de soutien. Il vous aidera à passer les moments difficiles. L’importance d’un bon équilibre familial n’est donc pas à négliger dans la réussite d’un projet d’ouverture de restaurant.


Par ailleurs, il est également important de bien choisir ses conseillers. Attention tout de même aux « conseils » des amis, faites plutôt confiance à des professionnels.



3. Est-ce que je connais tous les aspects de ce métier ?

Être restaurateur à son compte ne s’improvise pas, c’est un métier qui exige des compétences transverses dans de nombreux domaines.


Vous pouvez être un très bon chef de cuisine mais ce dont vous aurez le plus besoin c’est d’être un excellent chef d’orchestre. Le restaurateur doit surtout :


- être innovant dans son approche pour se démarquer de la concurrence

- être un gestionnaire rigoureux pour organiser et contrôler son affaire

- être un très bon commercial pour attirer et fidéliser ses clients

- avoir du leadership pour engager son équipe


Il n’est pas évident de réunir toutes ses qualités dès le lancement du projet. Plusieurs choix s’offrent à vous pour pallier les insuffisances :


- Apprendre sur le tas : Vous devrez faire preuve d’une grande curiosité et d’une très bonne capacité d’apprentissage. Ce choix a l’inconvénient d’être chronophage et le temps est une denrée rare pour le restaurateur. Nous vous conseillons de vous entourer de professionnels pour apprendre mieux et éviter les erreurs coûteuses.


- Trouver un associé : vous pouvez également choisir de vous lancer avec un associé qui possède des compétences complémentaires aux vôtres. Il conviendra d’encadrer juridiquement l’apport et les intérêts de chacun d'entre vous dans les statuts. Une bonne association est une force mais a également un coût qu’il faudra prévoir.


- Recruter les compétences : vous pouvez également choisir de recruter les bons profils aux bons postes. L’inconvénient principal de cette stratégie est son financement. Gardez en tête que les ressources financières à mobiliser sont importantes pour ouvrir un restaurant.


Il n’y’a certainement pas UNE bonne formule. Le plus important étant de préparer une stratégie cohérente en phase avec ses objectifs et ses moyens.



4. Mes moyens financiers personnels sont-ils en phase avec mon projet ?

S’il y’a bien un point à ne pas négliger, c’est bien votre capacité de financement personnel. Cet apport personnel prend deux formes :


- Financer ses besoins courants : votre activité ne vous permettra pas de vous rémunérer les premiers mois voire la première année. Il faut donc que vous soyez en mesure de répondre à vos besoins personnels en puisant dans votre capital et/ ou en mobilisant les aides auxquelles vous avez droit en tant que créateur d’entreprise. Il est donc incontournable de bien estimer vos besoins personnels pour la pérennité de votre projet.


- Financer l’activité : Créer un restaurant est gourmand en capital : droit au bail, travaux, loyers d’avance, équipements, Besoin en Fond de roulement sont autant de choses qu’il faudra prévoir et financer les premiers mois. Vous devrez établir un business plan réaliste pour convaincre les banques mais sachez qu’elles ne financeront jamais à 100%. Un apport personnel est souvent requis.


En conclusion, créer son restaurant se prépare et se réfléchit en se posant les bonnes questions. Ces questions vont vous permettre de murir votre réflexion et d’avancer avec sérénité dans la bonne direction.



Evolve est un cabinet d’expertise comptable et de pilotage spécialisé dans la restauration. De la définition de votre projet à la création juridique de votre structure, nous vous aidons à prendre le bon départ. Pour tout connaitre sur notre offre réservée aux créateurs de restaurant : www.evolve-food.fr

Comments


Abonnez-vous à la Newsletter

Toute l'actualité économique et financière pour les restaurateurs 

Merci pour votre envoi !

bottom of page